Dimanche 29 mai – La Lance par Teyssières

Sportive, hors des sentiers battus, magnifique, ventée, … quelques qualificatifs pouvant s’appliquer à l’ascension de la Lance à partir du vieux village de Teyssières.

Nous débutons la marche par une piste qui longe lavandes et vignes et qui monte progressivement vers le col du Coucourdet. A droite le dôme boisé du Coucourdet et à gauche, face à nous, la crête rocheuse impressionnante de la Lance. On prend quelques forces avant de s’élancer sur un tout petit chemin sinueux et  très pentu qui traverse une zone de magnifiques et gigantesques fayards qui ont pris racines en bas de la falaise. Nous nous arrêtons fréquemment pour contempler les sommets du Ventoux aux Trois Becs en passant par Cougoir, Angèle et Miélandre. 

La végétation se fait plus rare et nous montons dans des pierriers avant d’atteindre la crête à une centaine de mètres de Rocher Garaux (1340m). Pendant toute la montée le mistral soufflait, atténuant les effets du soleil. En haut la petite laine est nécessaire et la vue incomparable.

Nous redescendons par le GR9 jusqu’à la Grille où nous pique niquons à l’abri du vent. La  descente vers le col de Lachaud est raide et surplombe la combe de Sauve ; des aphyllanthes de Montpellier et des fleurs de Lin tapissent le sol en arrivant au col. De là, nous continuerons d’emprunter la GR du tour du pays de Dieulefit jusqu’ à Teyssières. La piste remonte jusqu’au col la Pause en passant dans une zone de marnes blanches, puis suit l’adret de la Lionne. La vue sur la Lance nous montre la grande boucle que nous venons de faire. Nous traversons le vieux village avant de retrouver le parking.

Un très grand merci à Aline pour cette randonnée et pour le repérage d’un chemin non balisé. C’est une grande première pour l’association qui n’avait jamais programmé cet itinéraire. JM